Lire

logo-naturo

Les livres coup de cœur du printemps

Ce mois de juin, je vous propose un atelier cuisine le 30 juin, sur « cuisiner les légumes autrement ». Le livre qui suit est fantastique et …toujours disponible à la bibliothèque.

Par ailleurs, pour aller plus loin, voici un blog tout aussi fantastique à découvrir sans modération: j’en suis devenue addict!

Mais pas de danger, c’est bon pour la santé, les légumes!

Cuisiner les légumes autrement | Clea Cuisine  

http://www.cleacuisine.fr/lectures-gourmandes/cuisiner-les-legumes-autrement/ Parce que l’on manque souvent d’idées pour se renouveler au rayon légumes, j’ai décidé de regrouper les miennes. A vous piocher, mais .

240 Recettes pour sublimer les légumes

Bon, cela fait des centaines d’années maintenant, mais la donne est plus que jamais d’actualité à notre époque pleine de Mc Do, pizzas et autres trucs pour gras du bide qu’on adore tous : les légumes, personne n’en veut, et on préfère bien souvent se goinfrer de saloperies que de laisser mijoter quelques petites carottes. […]

Parce que Jean-Pierre Coffe menace de faire un attentat terroriste si on continue de faire l’apologie de la malbouffe, Reader’s Digest propose de redonner leurs lettres de noblesse aux légumes avec 240 recettes pour sublimer les légumes. Sublimer. Belle promesse. 

Le bouquin commence donc par quelques pages d’introduction, l’occasion pour les néophytes de découvrir un petit calendrier bien fichu permettant de savoir quels sont les légumes de chaque saison. OK, dit comme ça, ça a l’air un peu con mais c’est pas forcément évident pour tout le monde de savoir que l’épinard en été, c’est pas ce qu’il y a de top. Alors, tu savais ça, toi ? On enchaîne ensuite sur une bonne vingtaine de pages sur les bienfaits des légumes, remplis de conseils, trucs et astuces pour incorporer plus facilement ces ingrédients dans des recettes de tous les jours.

Viennent ensuite les recettes à base de légumes. Là encore, on mise sur du très classique au niveau de la présentation du bouquin avec des sous-parties (apéritif, en-cas, soupes, entrées, avec des oeufs, produits de la mer, viande, pâtes, plats végétariens, etc.). Chaque recette est ensuite présentée sur une page complète, avec une belle photo permettant de voir d’un simple coup d’oeil le résultat final attendu, le temps de préparation et de cuisson. En plus de la liste des ingrédients et des consignes pour bien préparer le plat, on retrouve des rubriques « tour de main » ou « idées en plus » qui viennent apporter précisions et petit bonus aux différentes recettes, déjà excellentes, présentées dans le bouquin. Seul petit bémol, déjà présenté dans Savoir tout faire en cuisine, aucun renseignement concernant la difficulté de l’élaboration du plat n’est présent. Dommage. 

240 recettes pour sublimer les légumes est clairement un bon achat pour tous les amateurs de cuisine qui souhaitent accorder une place primordiale aux légumes dans leur alimentation. A moins de 20 euros l’ouvrage, on aurait tort de s’en priver

 

En ce mois de mai, Voici 3 articles sur le lait – aliment de base dans notre cuisine-  que je souhaitais partager avec vous:

« Le lait de vache, c’est pour les veau! «  Article sur le net de Nutri-Santé

lait 300x224 Le lait de vache nest bon que pour le veau

Voir les articles suivants qui traitent (hihihi!) du sujet sur le net:

http://www.blogbienetre.com/nutrition/le-lait-de-vache-nest-bon-que-pour-le-veau-412

– http://nutri-sante-prevention.org/la-verite-sur-le-lait/

et  aussi en dessin animé, très instructif, à diffuser largement!!!

http://insolente0veggie.over-blog.com/article-le-lait-de-vache-c-est-pour-les-veaux-120317479.html

 

A lire aussi le livre de Thierry SOUCCAR DISPONIBLE   pour les adhérents à la bibliothèque d’ABC’Naturo sur demande

Lait, mensonges et propagande

Lait, mensonges et propagande

Thierry Souccar, Éditions Thierry Souccar, 2007

Après le succès de Santé, mensonges et propagande, qui s’attaquait aux conseils nutritionnels devenus vérités premières, Thierry Souccar jette un nouveau pavé dans la mare de l’industrie agro-alimentaire et de la nutrition « officielle ». Avec ce document, il s’en prend à l’un des plus gros segments du marché de l’agro-alimentaire : les produits laitiers. Il expose les dessous d’un succès marketing sans précédent et montre, études à l’appui, que les arguments des industriels et des nutritionnistes pour nous faire consommer plus de laitages sont mensongers : « Les laitages préviennent l’ostéoporose. » Faux; « Nos os ont besoin d’un maximum de calcium. » Faux; « On est plus mince quand on boit du lait. » Faux; « Il n’y a aucun risque de cancer avec les laitages. » Faux; « Les buveurs de lait ont moins de diabète. » Faux. Au contraire, au niveau auxquels ils sont officiellement conseillés – 3 à 4 par jour – les laitages peuvent favoriser maladies cardiovasculaires, diabète, cancer de la prostate… Puisé aux sources scientifiques les plus récentes, ce livre propose une alternative nutritionnelle, la seule aujourd’hui capable de prévenir l’ostéoporose et les maladies de civilisation. Sans se bourrer de laitages!

Commentaire

Pour plusieurs d’entre nous, un verre de lait a longtemps symbolisé l’aliment le plus nourrissant et le plus sain qui soit. Et si les campagnes de promotion du lait n’ont pas toujours été aussi séduisantes qu’aujourd’hui, nos mères y ont cru dur comme calcium — ce calcium qui allait nous faire grandir. Avec raison : c’est dans les pays où l’on consomme le plus de lait (de vache, généralement) que l’on est le plus grand. Il faut pourtant reconnaître qu’une grande taille n’entraîne pas une meilleure santé…

Il existe plusieurs autres « évidences » que nous avons peut-être négligé de remettre en question… Comme celles voulant que les produits laitiers constituent la meilleure source de calcium pour tout le monde, ou la meilleure façon de prévenir l’ostéoporose, ou que le lait est nécessairement bon pour la santé. Il y a bien eu quelques esprits critiques — naturopathes et végétariens stricts, par exemple — qui ont osé questionner le culte du lait, mais on ne les a guère écoutés jusqu’à l’arrivée de données scientifiques.

Thierry Souccar, prolifique journaliste scientifique et éditeur, rattaché notamment à l’hebdomadaire français Le Nouvel Observateur, a décidé de faire le tour de ces données, qu’il rassemble et commente ici. L’information dont il fait état est assez largement disponible — sur PasseportSanté.netnotamment — et plusieurs autorités en santé publique ont déjà révisé à la baisse leurs recommandations concernant la consommation de produits laitiers, mais il semble que le poids de la tradition ainsi que le marketing émanant des producteurs laitiers nous entretiennent encore dans une perception erronée. Il faut savoir comment.

Car non seulement les produits laitiers ne remplissent pas les promesses qu’on leur attribue, mais à trois ou quatre portions quotidiennes, ils présentent même des risques de plusieurs graves maladies chroniques et de certains cancers. Évidemment, on nage ici en pleine controverse, car tous les scientifiques n’interprètent pas les résultats de recherche de la même manière. Mais si vous voulez connaître une opinion « prudente » sur le lait — ainsi que quelques hypothèses nouvelles et des solutions de rechange —, l’ouvrage de Thierry Souccar est fort éloquent, d’autant que son écriture fluide et dynamique en facilite grandement la lecture pour les gens qui n’ont pas suivi d’études de biochimie.

Tout au long de cette passionnante enquête, l’auteur appelle en renfort quelques sommités, comme le Dr Walter Willett de l’Université Harvard, expert en nutrition des plus respectés, qui avance ceci : « Dans l’état actuel des connaissances, il est irresponsable de faire la promotion des produits laitiers ». Un autre brillant esprit de Harvard, le Dr Mark Hegsted, se permet même d’ajouter de l’humour au débat lacté : « Croire que l’ostéoporose est attribuable à un manque de calcium, c’est croire que les infections sont attribuables à un manque de pénicilline. »

 Lucie Dumoulin

 

A découvrir aussi: le site de  l’Association végétarienne de France;

On y parle des alternatives aux protéines végétales, des oeufs, du miel…:

http://rhone.vegetarisme.fr/revue-alternative-vegetarienne/

En avril, je vous ai  présenté un livre qui devrait mieux vous aider à faire vos achats et courses alimentaires sur la région: Le guide du locavore pour mieux consommer local, d’Anne-Sophie Novel

Le guide du locavore - Anne Sophie Novel
Le guide du locavore pour mieux consommer local – Anne Sophie Novel

Locavore, locavore mais Koikesse ? Vous connaissiez les omnivores, les carnivores, les herbivores voire les insectivores, mais les locavores ?

Don’t panik, j’explique !

Les locavores, explique Anne Sophie Novel dans son livre, sont une nouvelle catégorie de personnes qui ne consomment des produits (alimentaires ou non) que provenant au maximum d’un rayon de 200 km autour de chez eux.

Le concept est né en Californie et connait pas mal de succès puisque là-bas le mot est entré dans le dictionnaire en 2007. Leur truc à eux, c’est donc la notion de kilomètre alimentaire avec en arrière plan 3 idées : diminuer l’impact carbone de l’alimentation, augmenter la traçabilité et booster l’économie locale.

Regarder le contenu de l’assiette permet de réfléchir à certaines choses, de s’interroger sur la provenance des produits, leur conception, leur composition etc. On s’informe et on achète en toute connaissance de cause. Comme le dit Anne Sophie on n’est plus dans le boycott mais dans le buycott.

Le livre est à la fois une réflexion politique ou sociétale sur le locavorisme et un guide pratique sur comment faire. Passionnant !

Voir une interwiew de l’auteure sur  http://www.papillesetpupilles.fr/2010/04/le-guide-du-locavore-anne-sophie-novel.html/

En mars, Je vous présente un livre que j’ai lu il y a quelques temps que j’ai fort apprécié dans sa réflexion et la prise de recul qu’il nous donne sur la santé et la maladie

La Maladie a-t-elle Un Sens ? – Enquête Au-Delà Des Croyances

La Maladie A-T-Elle Un Sens ? - Enquête Au-Delà Des Croyances de Thierry Janssen

  • Auteur(s) : Thierry Janssen
  • Editeur : Fayard
  • Parution : 01/10/2008
  • Nombre de pages : 351

Résumé :
La maladie a-t-elle un sens ? Voilà une question qui nous concerne tous. Pourtant la médecine ne se la pose plus. Elle soigne en effet le corps sans se soucier de l’intégralité de la personne humaine. Et, privilégiant la compréhension des détails, elle oublie les liens qui unissent les patients au monde dans lequel ils vivent. Tombons-nous malades comme par fatalité, ou bien la maladie est-elle le moyen pour notre corps de trouver, face à des situations perturbantes, un nouvel équilibre ? Nos pathologies naissent-elles de causes extérieures à nous ou, au contraire, sont-elles le symptôme d’un malaise plus profond ? Thierry Janssen se confronte à ces questions avec une audace remarquable. S’appuyant sur les découvertes scientifiques les plus récentes, il retrace l’histoire de la médecine psychosomatique – véritable donneuse de sens dont il analyse les apports mais aussi les dérives. Et, comparant les théories modernes avec les croyances de peuples traditionnels comme les Aborigènes, les Douala ou les Navajo, il nous montre que, face à la souffrance, nous avons le choix d’explorer plusieurs sens. «  » Sens biologique «  » défini par la science, ou «  » sens symbolique «  » exprimé par les malades ? À travers le témoignage de nombreux patients, nous découvrons, en plus, le «  » sens collectif «  » de nos maux. Celui-ci fait appel à notre responsabilité afin de prévenir les pathologies au lieu de les guérir. Ainsi, tout au long de ce livre, Thierry Janssen nous invite à renouer avec des principes de bonne santé qui sont de précieux outils au service de la vie. Et sa réflexion, aussi brillante que passionnante, annonce une autre manière de penser la médecine.

Biographie:
Chirurgien devenu psychothérapeute, Thierry Janssen enseigne les principes d ‘une « médecine humaniste et responsable «  » aux professionnels de la santé, dans divers hôpitaux et facultés de médecine. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Solution intérieure : vers une nouvelle médecine du corps et de l’esprit, publié en 2006 chez Fayard et considéré comme une référence incontournable.

Les deux livres coup de cœur de janvier et février 2014 sont empruntables à la bibliothèque d’ABC’Naturo

Après les fêtes, on a envie de s’alléger et d’éliminer les excès de fêtes: voici un bloc notes spécial détox, édité chez Jouvence, écrit par Christopher Vasey, et qui est fort utile après les fêtes de fin d’année!

Il est accessible à tous, car très visuel, et plein d’humour. Et bien sur, il est disponible gratuitement pour les adhérents à la bibliothèque!

la détox est un élément clé utilisé en naturopathie pour éliminer les toxines accumulées dans l’organisme. Les toxines empêchent à la longue, son bon fonctionnement. Dans ce livre pratique, vous trouverez la démarche à suivre pour vous sentir mieux, et booster votre vitalité. Grace à des astuces, des conseils plein de bons sens, des shémas, des mini tests, vous comprendrez ce qui se passe dans votre corps, lorsqu’il est encombré de déchets. Vous pourrez alors, en tout état de cause, tenter une cure détox, et prendre en main votre santé!

Un extrait: « Mener une cure de détox régulièrement permet au corps d’éliminer les déchets accumulés. Ainsi, l’organisme peut fonctionner idéalement ; vous vous sentez plus léger et plus dynamique après une cure. Mais surtout, au long cours, détoxiquer c’est préserver son terrain et ainsi garder la santé ! »

UN LIEN: http://www.editions-jouvence.com/livre/bloc-notes-sant%C3%A9-sp%C3%A9cial-d%C3%A9tox

Le deuxième livre est celui de Garance Leureux: « Comment manger moins de viande?  »  [Broché]

Garance Leureux (Auteur)

Le Mot de l’éditeur : Comment moins manger de viande

Le Mot de l’éditeur : Comment moins manger de viande

Réduire notre consommation de viande est plus que jamais une urgence pour notre santé et celle de la planète. Il est temps de passer à la pratique mais : Comment manger moins de viande ? Doit-on mettre du fromage dans tous les plats ? Le tofu devient-il obligatoire ? Pourquoi faut-il manger des amandes ou des noix ? … Dans un style direct et efficace, une centaine d’astuces pour transformer nos plats préférés en petites merveilles d’équilibre végétarien. Les situations de la vie quotidienne (du barbecue au sandwich) sont passées en revue pour privilégier les solutions végétales. Voilà un sésame décomplexé pour faire le plein de santé tout en réalisant… des économies !

Le Mot de l’éditeur : Comment moins manger de viande

Réduire notre consommation de viande est plus que jamais une urgence pour notre santé et celle de la planète. Il est temps de passer à la pratique mais : Comment manger moins de viande ? Doit-on mettre du fromage dans tous les plats ? Le tofu devient-il obligatoire ? Pourquoi faut-il manger des amandes ou des noix ? … Dans un style direct et efficace, une centaine d’astuces pour transformer nos plats préférés en petites merveilles d’équilibre végétarien. Les situations de la vie quotidienne (du barbecue au sandwich) sont passées en revue pour privilégier les solutions végétales. Voilà un sésame décomplexé pour faire le plein de santé tout en réalisant… des économies !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s